Projets financés

Dernière modification: lundi 22-juin-20 12:41:24 EDT Monique Boivin

Projet Kenauk (2018-2020)

Comment et pendant combien de temps la structure de la végétation issue de coupes partielles peut influencer les communautés d'oiseaux nicheurs et l'abondance d'une espèce menacée dans les forêts riveraines du sud du Québec? C'est la question fondamentale qu'aborde ce projet.

Photo : Carl Savignac, 2019
Les milieux forestiers riverains sont reconnus pour la richesse et l'abondance en espèces d'oiseaux nicheurs, dont la Paruline du Canada, une espèce menacée au Canada, nettement supérieures aux milieux forestiers des hautes terres. Bien qu'une bande de protection d'environ 20m soit habituellement laissée en milieux riverains durant les opérations forestières, ces derniers habitats peuvent être négativement affectés par des activités forestières survenant à l'intérieur des peuplements adjacents.
Photo : Carl Savignac, 2019

Le présent projet identifiera les paramètres de l'habitat forestier qui prédisent le mieux l'abondance des oiseaux nicheurs, dont la Paruline du Canada, dans les écosystèmes forestiers riverains du sud du Québec.  


Un conte sur le Martinet ramoneur (2019) 

livre

Un conte pour venir en aide aux Martinets ramoneurs et à tous les oiseaux!

Chaque exemplaire de ce petit livre, qui s’adresse à tous (à partir de 10-12 ans) est en quelque sorte un messager qui vient souffler à l’oreille des lecteurs des mots de tendresse pour cet oiseau méconnu et, ultimement, pour aider l’espèce à se relever. 

Un conte qui a pris naissance en Outaouais…

À l’été 2018, un couple de Martinets ramoneurs a niché dans la belle grande cheminée de l’école primaire St-Jean-Bosco, à Gatineau. Des membres du Club des ornithologues de l’Outaouais en ont profité, en février 2019, pour aller rencontrer les classes de 5e année pour leur parler de cet oiseau fabuleux et de l’histoire magique de Priscilla, elle aussi élève de 5e à St-Jean-Bosco! En vous procurant ce conte, vous aiderez Priscilla à faire connaître cet oiseau extraordinaire, hélas, méconnu au Québec et vulnérable sur tout le continent.

Un cadeau qui à la fois, instruit petits et grands sur cette espèce légendaire et qui contribue au Fonds Louise-Campagna pour la conservation des oiseaux.

De plus, vous encouragerez cette première œuvre d’une membre du COO ainsi qu’une jeune illustratrice de chez nous!

Pour plus d'information, consulter le site web de l'auteure du livre dansmacour.quebec.  


Installation de nichoirs à Canard branchu à Fort-Coulonge et cueillette de données (2018-2019)

L’installation de 24 nichoirs à Canard branchu en milieux humides en collaboration avec les autorités du Patro de Fort-Coulonge, propriétaire du site, constitue une première démarche de collaboration avec les gens de Fort-Coulonge. 

Cette initiative permettra au responsable de la présente activité d’expliquer le but et les objectifs du COO en plus de voir avec les responsables du Patro les possibilités d’organiser des activités supplémentaires reliées aux oiseaux et à leurs habitats au profit de la population locale.

Photo : Jean-Marc Emery, 2019

Pour l’avifaune outaouaise, ce projet met en valeur une propriété forestière qui a le potentiel d’attirer une ou plusieurs activités récréo-touristiques en plus de sensibiliser les jeunes à la protection et à la conservation d’habitats propices aux différentes espèces d’oiseaux. 


Bruant Sauterelle (2017-2018)

Durant l’été 2017, un inventaire exhaustif des sites de nidification du Bruant sauterelle a été effectué en Outaouais. Cet inventaire visait à dresser un portrait à jour de la situation de ce bruant dans cette région, qui constitue le château fort de cette espèce en péril au Québec, afin de mieux orienter les efforts de protection de ses habitats.  

Photo : André Cloutier, 2017

Merlebleu de l'Est (2010-présent)

Ce projet a cours depuis 2010. Les objectifs sont d’inventorier le contenu des quelques 83 nichoirs afin de tenter l’identification des derniers occupants, de connaître le succès des activités de nidification et de voir à l’entretien des nichoirs.

Photo : Robert Auger, 2009

L'entretien de la route des nichoirs à Merlebleu de l'Est contribue d’une certaine façon au maintien d’une biodiversité dans différents secteurs. Cette action entreprise dans différentes municipalités (les nichoirs se trouvent dans au moins quatre municipalités) permet de sensibiliser les autorités municipales aux efforts de conservation déployés par les membres du COO. La connaissance des sites occupés par le Merlebleu facilite les réponses à donner aux membres et non-membres qui désirent observer cette espèce. D'une certaine façon, ce projet contribue à moyen et long terme à l’acquisition de connaissance au sujet de la fluctuation de la population de l’espèce en Outaouais. 

Page précédente : Fonds Louise-Campagna Page suivante : Demande de financement