CLUB DES ORNITHOLOGUES
DE L'OUTAOUAIS

Club des ornithologues de l'Outaouais

Pie-grièche migratrice - photos 2006

Photo, gracieuseté de Jean-Pierre Gaudet, membre bénévole du COO. Il a bien voulu m'accompagner à titre de photographe en ce lundi 29 mai 2006 afin d'accueillir à la réserve naturelle du ruisseau de Breckenridge, située dans la municipalité de Pontiac, tout le personnel de la Direction de l'aménagement de la faune du ministère des Ressources Naturelles et Faune Québec, région Outaouais. Cette activité a consisté à une courte session d'information au sujet du projet de réintroduction expérimentale de la Pie-grièche migratrice de l'Est en Outaouais et de la gestion générale des lieux.

Elle s'est inscrite dans le cadre d'une sortie de terrain soulignant l'excellent travail effectué par Monsieur Daniel Saint-Hilaire, technicien en aménagement de la faune, au cours de sa carrière parmi nous.

Les nombreux bénévoles et tout le CA du Club des ornithologues de l'Outaouais et ses nombreux partenaires tiennent à remercier Daniel pour son appuie au projet, sa présence et son écoute. Tout en conservant ta bonne santé et la santé de ta famille chérie, que tes futurs projets, tes prochains voyages se réalisent dans la joie et la paix que vous méritez, toi et ta famille, si bien.

Au plaisir d'une prochaine rencontre ...


Pendant ce temps, les Pies-grièches migratrices de l'Est en pleine saison de reproduction au Centre de recherche et de conservation des oiseaux de l'Université McGill (CRCO). Une saison de reproduction 2006 très bien réussie.

 

Ian Ritchie du CRCO qui prend des mesures avant de transporter les Pies-grièches migratrices de l'Est de Sainte-Anne-de-Bellevue à Luskville.

 

Et voilà, une autre Pie-grièche migratrice de l'Est baguée ...

 

Sarah Fraser dans le cadre de ses études universitaires pour l'obtention d'un grade de maîtrise de l'Université McGill.

 

Voici nos trois premières boîtes de transport contenant nos Pies-grièches migratrices de l'Est.

 

Un autre bel étudiant gradué de l'Université McGill.

 

Marie, la représentante du COO et Gérard, le travailleur ...

 

Pour la postérité avant de libérer les Pies-grièches migratrices de l'Est dans la volière numéro 1.

 

 

Et hop! on sort des boîtes de transport ...

 

Une autre jeune (45 jours) Pie-grièche migratrice de l'Est qui prend contact avec son nouvel environnement.

 

En absence de vaches, on a fauché un parc autour de la volière.

 

Ne pas déranger, Femme au travail ...

 

Parce qu'il était là préparant la volière 2 et il faisait très chaud ...

 

Une très belle volière préparer par un bel étudiant ...

 

Le foin a poussé très bien cette année ...

On a dû faucher ... ce qui a permis à Sarah d'observer les oiseaux et la faune qui profitent de cette coupe.

Les photos ci-haut ont été prises par Sarah Fraser et Mike Ross et MarieBédard.

 


Participantes et participants au deuxième lâcher, le 22 juillet 2006. Un total de 4 Pies-grièches migratrices de l'Est ont été relâchées.
Photo : Jean-Pierre Gaudet


Et voilà, 3 des 4 Pies-grièches migratrices des champs numéro 3 et 4 qui sont en excellente santé ... On a perdu de vue la quatrième ...

Photos : André Cloutier





Une Pie-grièche migratrice de l'Est perchée sur la clôture tout près d'un nichoir à Merlebleu de l'Est installée par le COO. Photo : André Cloutier

 

Voici trois des cinq Pies-grièches migratrices de l'Est de la volière numéro 1 après la session d'alimentation. En excellente santé, la période de hacking leur permet de s'adapter à leur nouvel habitat naturel.

Photos : Robert Auger

 

Troisième lâcher, le mercredi 2 août 2006 dans le champ numéro 1.

Les photos ci-bas sont de Robert Auger.

Vers 9 h 00, la grande porte de la volière s'ouvre pour libérer cinq Pies-grièches migratrices de l'est orphelin de mère et élevé uniquement par le père pour les 45 premiers jours de leurs vies.

 

La première Pie-grièche migratrice de l'est risque la liberté vers les 9 h 55 et se dirige franc est vers la plus grosse aubépine.

 

Une deuxième Pie-grièche migratrice de l'est gagne sa liberté vers 9 h 56 et, pour faire différent, prend la direction franc ouest vers une autre grosse aubépine.

 

La troisième Pie-grièche migratrice de l'est sort entre 11 h 00 et
11 h 30 après une pluie et les deux autres suivront sous peu. Le champ 1 a accueilli jusqu'à maintenant huit Pies-grièches migratrices de l'est dont sept sont observées régulièrement. Au total, en date du 2 août, 12Pies-grièches migratrices de l'est sont relâchées dans la nature outaouaise et ce n'est pas fini ...