CLUB DES ORNITHOLOGUES
DE L'OUTAOUAIS
Les oiseaux et leurs habitats à coeur depuis 1978.     (Photos: A. Cloutier, F. Morand)
Club des ornithologues de l'Outaouais
Mangeoires - précautions

Il arrive que certains oiseaux aient des maladies, notamment la salmonellose. Plusieurs de ces maladies sont transmissibles aux humains. On doit être prudent avec ceux qu'on attire dans nos mangeoires :

  1. Porter des gants lorsqu'on les nourrit pour éviter de toucher aux excréments;
     
  2. Si on aperçoit des oiseaux morts ou malades à proximité, cesser temporairement (deux à trois semaines est une période raisonnable) de les nourrir pour éviter que d'autres oiseaux n'attrapent cette maladie;
     
  3. Nettoyer les mangeoires chaque mois avec une solution d'une part d'eau de Javel pour neuf parts d'eau ou un désinfectant, tout particulièrement lorsqu'on constate une mortalité;
     
  4. Ne jamais ramasser un oiseau mort ou malade à mains nues. Toujours porter des gants, utiliser un sac de plastique ou un outil qu'on lavera après utilisation. Les gants ou le sac de plastique sont mis à la poubelle après utilisation. De plus, ne jamais amener un ou des oiseaux malade dans la maison. Gardez-les à l'extérieur à la résidence familiale;
     
  5. Toujours, toujours bien se laver les mains après.

Comme toujours, nous continuons à recommander l'installation de mangeoires d'oiseaux à la fin de l'automne (lors de la tombée de la première neige) et de cesser leurs utilisations à la fin de la fonte des neiges. N'oubliez pas que la nature est très bien pourvue de nourriture pour alimenter les oiseaux et que l'utilisation de mangeoires d'oiseaux en période estivale peut potentiellement attirer d'autre espèces fauniques jugées indésirables. L'installation de mangeoires est une action entreprise pour notre bon plaisir. Par contre, nous reconnaissons que certaines types de mangeoire sont utilisées uniquement en période estivale tel que les abreuvoirs pour Colibri et que chacun pourra juger la pertinence de son action … Une personne avertie en vaut deux.