CLUB DES ORNITHOLOGUES
DE L'OUTAOUAIS
Les oiseaux et leurs habitats à coeur depuis 1978.     (Photos: A. Cloutier, F. Morand)
Club des ornithologues de l'Outaouais
Résultats de l'étude

Montréal, le 24 septembre 2011

À l’occasion de son 30e anniversaire, le Regroupement QuébecOiseaux (RQO) a dévoilé les résultats d’une étude sur le profil et l’impact économique des amateurs d’ornithologie au Québec. Réalisée durant l’été 2011 par la maison de sondages SOM et le cabinet-conseil CFM Stratégies, cette étude évalue le nombre d’observateurs d’oiseaux à plus de 1,5 million d’amateurs.

En démontrant que 22 % des ménages québécois s’adonnent à l’observation des oiseaux, l’étude vient confirmer que l’intérêt des Québécois pour ce loisir est tout aussi important que celui constaté aux États-Unis. « Nous n’avions pas de statistiques pour le Québec, mais nous soupçonnions qu’une proportion considérable de la population s’intéressait au loisir ornithologique », mentionne à ce sujet Jean-Sébastien Guénette, directeur général du RQO. Fort de ces chiffres, le RQO espère maintenant que les décideurs gouvernementaux accorderont au loisir ornithologique une attention comparable à celle dont bénéficient les activités de chasse et de pêche.

Des retombées économiques considérables

Sur le plan des retombées économiques, la nouvelle étude nous apprend que les dépenses directes liées à la pratique de l’observation des oiseaux représentent une somme de 195,5 M$ annuellement. Mentionnons que cette analyse ne tient pas compte de la contribution des ornithologues aux différents projets de recherche et de conservation en cours au Québec. En 2010 seulement, les observateurs d’oiseaux du Québec ont consacré plus de 50 000 heures d’observations pour la cueillette de divers renseignements sur l’avifaune. Ces précieuses notes ont été ajoutées aux différentes banques de données sur les oiseaux du Québec. «Sans l’engagement bénévole des amateurs, les autorités gouvernementales auraient eu à débourser plusieurs millions de dollars pour recueillir une telle somme de renseignements», ajoute Gilles Goulet, président du RQO.

Cette étude sur la popularité du loisir ornithologique a été réalisée par entrevues téléphoniques, du 18 mai au 12 juin 2011, auprès de 2 003 répondants. La marge d’erreur est de 2,6 %, 19 fois sur 20.

Le RQO est un organisme sans but lucratif qui représente les personnes et les organismes intéressés à l'étude, à l'observation et à la protection des oiseaux du Québec. Ses objectifs sont de favoriser le développement du loisir ornithologique, de promouvoir l’étude des oiseaux et de veiller à leur protection ainsi qu’à celle de leurs habitats.

Pour information:
Regroupement QuébecOiseaux
4545, avenue Pierre-De Coubertin
C.P. 1000, succursale M
Montréal (Québec) H1V 3R2


À titre de membre du RQO, le Club des ornithologues de l’Outaouais et ses membres bénévoles de concert avec tous les ornithologues du Québec peuvent être fières de leurs contributions aux efforts pour protéger, conserver et sensibiliser notre communauté au merveilleux monde des oiseaux et de leurs habitats ici en Outaouais. Maintenons nos efforts au profit de nos générations et au profit des générations à venir.

Gérard Desjardins, Président, Club des ornithologues de l'Outaouais